La France accueille mal les médecins étrangers

le
0
Pour lutter contre les déserts médicaux, de plus en plus de collectivités font venir des praticiens d'Algérie, de Roumanie et de Belgique. Des recrutements coûteux et non encadrés.

La France a besoin de médecins étrangers mais elle les sélectionne mal et ne sait pas vraiment les accueillir. C'est le constat sans appel dressé dans un rapport publié mardi par le Centre d'analyse stratégique (CAS), l'ex-commissariat au Plan. Le phénomène des professionnels de santé étrangers exerçant en France, s'il reste marginal - ils représentent 7,4 % des praticiens -, prend toutefois de l'ampleur. Entre 2007 et 2010, leur nombre a bondi de 20 %, pour avoisiner désormais les 19.000 praticiens. Des médecins surtout algériens, roumains et belges.

Souvent, le niveau de revenu explique l'attractivité de la France. Un interne en Hongrie gagne ainsi seulement un quart du salaire de son homologue français. Malgré ce boom, la France n'a toutefois pas mis sur pied de politique c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant