La France, accueillante pour les laboratoires

le
0
Le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb a inauguré lundi à Agen une nouvelle tour de production. Preuve que la France attire encore les investisseurs étrangers, séduits par le crédit impôt recherche.

Pour se rendre le plus attractif possible aux yeux des investisseurs étrangers, Paris et Londres se sont toujours livrés une guerre sans merci. C'est en triomphant que le gouvernement britannique a ainsi annoncé la semaine dernière que le géant américain de l'Internet Google ouvrirait en 2011 dans la capitale britannique un «centre d'innovation».

En réponse, Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, visitera mardi soir le siège social de Microsoft France pour se féliciter que ce dernier ait décidé «d'instaurer un étroit partenariat» avec l'Hexagone, non seulement en travaillant «au quotidien avec des start-up et des PME françaises, mais aussi en souhaitant que l'ensemble des aménagements de son siège social soit réalisé par des entreprises françaises».

Main-d'œuvre qualifiée, infrastructures performantes, réputation des équipes de chercheurs, situation géographique et stratégique... Les deux pays rivalisent d'atouts ; et aucun des deux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant