"La France a un problème culturel avec le jeu"

le
1
Le Strip de Las Vegas, l'avenue la plus célèbre du monde pour les joueurs...
Le Strip de Las Vegas, l'avenue la plus célèbre du monde pour les joueurs...

« Directeur WSOP » au sein de Caesars Interactive Entertainment, Grégory Chochon est notamment chargé de l'organisation de tous les événements WSOP (WSOP, WSOP Circuit, WSOP Europe, WSOP APAC...). Une tâche qui inclut la gestion des tournois, des partenaires, de la production TV, des joueurs VIP... Il a également pour mission le développement de la marque WSOP aux États-Unis et à l'international, ainsi que les synergies entre les offres online et offline. Cette année, les World Series Oof Poker annoncent quelques nouveautés et aménagements afin d'attirer plus encore de passionnés et de joueurs.

Le Point.fr : Les Cassandre annonçaient l'année dernière la mort du poker. Vous leur répondez quoi ?

Grégory Chochon : Je réponds par un mot : « Colossus ». En 2015, nous avons organisé le plus grand tournoi de poker de l'histoire avec 22 374 inscriptions provenant de 98 pays différents ! 40 % des joueurs participaient à leur premier WSOP ! Le poker mondial a connu un premier boom en 2003 avec la victoire de Chris Moneymaker. En France, c'est Patrick Bruel qui a permis de démocratiser le poker sur Canal+ en 2005.

La dernière décennie a connu une croissance sans précédent que toute industrie aimerait avoir. Vous pouvez le voir dans les chiffres de participation aux WSOP. Nous sommes passés de 32 341 inscriptions et d'une dotation totale de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 37396619 le samedi 5 mar 2016 à 15:54

    tu parles tous ces jeux en ligne sont mafieux et permettent le blanchiment