La France a théoriquement bouclé ses émissions de dette

le
0
LA FRANCE A THÉORIQUEMENT BOUCLÉ SES ÉMISSIONS DE DETTE
LA FRANCE A THÉORIQUEMENT BOUCLÉ SES ÉMISSIONS DE DETTE

par Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - La France a théoriquement achevé son programme d'émission de dette à moyen et long terme de 2012 après avoir adjugé jeudi 8,82 milliards d'euros, dont 1,33 milliard d'euros de titres indexés sur l'inflation française et de la zone euro, à des conditions une fois encore améliorées.

Selon l'Agence France Trésor (AFT) qui gère la dette de l'Etat, au terme de ces deux adjudications, le taux moyen de financement de la France sur les marchés est tombé à un plus bas record de 1,88% toutes maturités confondues, contre un précédent record de 1,93%.

La France a émis depuis le début de l'année un montant brut de 195,8 milliards d'euros de dette à moyen (BTAN) et long terme (OAT) pour un programme d'émission annuel de 178 milliards d'euros nets des rachats.

Lors de la présentation, le 28 septembre, du programme de financement de la France pour 2013, le directeur général de l'AFT Philippe Mills avait indiqué qu'à cette date, l'agence avait racheté 17 milliards d'euros d'obligations arrivant à échéance en 2013, et qu'elle continuerait à en faire en fonction des conditions de marché sur les maturités 2013 et 2014 afin d'alléger les remboursements à venir.

Si on déduit les 17 milliards d'euros, dernier montant des rachats rendu public, les émissions nettes depuis le début de l'année s'élèvent à un peu plus de 178 milliards d'euros.

D'autres rachats étant prévus ou déjà effectués, les émissions nettes de ces opérations sont probablement inférieures à 178 milliards d'euros.

Toutefois, l'AFT conserve l'option d'une adjudication unique au mois de décembre qui, si elle a lieu, permettrait d'achever l'année avec un montant d'émission (net des rachats) parfaitement en ligne avec les 178 milliards d'euros annoncés fin 2011.

La France a une fois encore bénéficié jeudi de conditions de financement exceptionnelles. Elle a adjugé 7,487 milliards d'euros de BTAN, soit dans le haut des objectifs annoncés (6,5-7,5 milliards).

Les taux moyens des BTAN de référence à deux et cinq ans sont tombés à de nouveaux plus bas record à 0,1% et à 0,76% respectivement, contre 0,19% et 0,92% le mois dernier. Le ratio de couverture (demande/montant servi) pour cette opération a atteint 2,7.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux