La France à la traîne : causes, effets, remèdes

le
16
Le drapeau français sous l'Arc de Triomphe. (© T. Samson / AFP)
Le drapeau français sous l'Arc de Triomphe. (© T. Samson / AFP)

En deux ans, la croissance du PIB français a accumulé un retard de 1,5 point vis-à-vis du reste de la zone euro. De ce fait, la France est le seul grand pays où le chômage n’a pas encore amorcé sa décrue. La faible croissance crée un cercle vicieux : le climat des affaires est plus fragile, le déficit budgétaire plus difficile à réduire, et les incitations à investir ne se matérialisent pas à la hauteur qu’on pourrait espérer compte tenu des conditions financières favorables (reprise du crédit, baisse des taux).

En plus de freins structurels, l’économie française a pâti du marasme persistant de la construction. Dans ce secteur, il y a des raisons de penser que le point bas est proche et ce frein à la croissance va se desserrer.

Quand le bâtiment ne va pas…

En 2015, pour la deuxième année de suite, l’économie française aura nettement sous-performé le reste de la zone euro. En France, la croissance du PIB réel devrait accuser un retard de 0,6% par rapport aux autres pays, qui s’ajoute à l’écart de 0,9% enregistré en 2014. Tous les pays de la zone bénéficient pourtant des mêmes facteurs externes favorables : forte réduction de la facture énergétique, baisse des taux d’emprunt et dépréciation significative de l’euro. Tous ces facteurs restent pleinement actifs au début de 2016, ce qui est une excellente nouvelle.

Les causes de la sous-performance de la France sont donc

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 11 mois

    http://www.valeursactuelles.com/et-si-on-parlait-des-portugais-56570 "augmentation de la durée du travail, baisse du traitement des fonctionnaires, hausse de la TVA, augmentation de l’âge de départ à la retraite, gel du salaire minimum, réduction des prestations sociales, suppression du quart des mairies, assouplissement du marché du travail, privatisations…"

  • M3366730 il y a 11 mois

    A LIRE http://www.valeursactuelles.com/historique/eric-brunet-0 Bercy vient encore d’augmenter ses recettes fiscales. Ces dernières atteignent désormais 45,2 % du PIB ! Pharaonique !

  • M3366730 il y a 11 mois

    Quand l'on donne une préférence aux régimes spéciaux et régimes de fonctionnaires, qu'on augmente le budget de l'état chaque année de 1,4% à 1,8% et matraque les entreprises privés.

  • b.renie il y a 11 mois

    Pardi H et MV pratiquent une politique partisane pour sauver le PS déshabillé par la fuite de ses électeurs vers le FN. De la France ils se moquent éperdument. Donc elle descend vers un abyme à la grecque

  • d.e.s.t. il y a 11 mois

    La cause principale: les dépenses publiques sans contrôle! Une des raisons majeures, plus d'un million de fonctionnaires payés à ne rien faire, ce qui nous distingue des Allemands ou de Britanniques! Solution évidente, sauf pour des socialistes attardés: supprimer la fonction publique pour les fonctions non régaliennes! Simple, non?

  • indyta il y a 11 mois

    ceci ecrit, regardons du cote des british, un cout du travail aux ras des paquerettes, mais ce ne sont que les patrons qui en profitent:lire l info du jour!!alors...

  • indyta il y a 11 mois

    je voudrais pas dire, et j en rajoute une couche,ossi,la dette, quand elle n est pas productive,quand il n y a pas de retour sur investissement,merci Marion,eh bien c est un boulet;les causes, elles sont multiples,ok,mais pas mal auraient pu etre contenues;amtha et pas pire que nos eminents experts..

  • ZvR il y a 11 mois

    Corruption institutionnalisée à tous les étages, ça finit par couter cher.

  • indyta il y a 11 mois

    pour la TVA reduite, apparemment, les patrons n ont pas repondu;mais ce n est pas forcement pour ce que l on croit, a savoir etre des tricheurs? c est plutot un peu :je reprends ,ce que l on m a pris,avec les 35 heurs??

  • indyta il y a 11 mois

    si on prends les 35h ,perso, je suis convaincu que cela reste une bonne chose,consequence d une evolution positive et logique d une socité qui cree de la richesse;mais ,mais, et malheureusement, le cout dun travail est resté identique!alors, forcement, dans ce cas , c est bien l entreprise qui est alourdie,or donc..