La France a déjà épuisé ses réserves de poissons dans l'Union européenne

le
0
L'Hexagone doit désormais se fournir dans les eaux étrangères. Une situation qui pousse les ONG à réclamer une vaste réforme de la politique commune de la pêche appliquée au sein de l'Union Européenne.

À partir de ce mardi 14 juin, les poissons sur les étals seront d'origine étrangère. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude publiée par l'ONG Océan2012 et la Nef (New economics foundation). Baptisée «Dépendance croissante de l'UE par rapport aux poissons venus d'ailleurs», cette enquête affirme que dès ce mardi, «nous partons à la pêche aux poissons des autres» car les réserves dans les eaux de l'Union européenne sont épuisées. Pour l'Hexagone, «la date d'autosuffisance en produits de la mer survient désormais six semaines plus tôt qu'en 2000». Sans l'aquaculture, la France deviendrait même dépendante dès le 7 mai.

Le pays n'est évidemment pas le seul à aller chercher son poisson en dehors des eaux européennes. D'autres, où le secteur de la pêche est moins développé, commencent bien plus tôt. C'est le cas de l'Autriche qui, enclavée dans ses montagnes, doit importer dès le 15 janvier, ou encore de l'Allemagne (27 avril). «Il est toutefois surp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant