La France a connu une croissance nulle en 2012

le
1
INFOGRAPHIE - Le dernier trimestre a été particulièrement mauvais, avec un recul de 0,3% du PIB, annonce l'Insee. La prévision de croissance pour 2013 devra être réduite, admet Pierre Moscovici. » ANALYSE - Le PIB français ne dépasse pas son niveau de 2006

Le PIB français a reculé de 0,3% au dernier trimestre 2012, annonce l'Insee ce jeudi matin. Cette mauvaise surprise s'explique par le plongeon des investissements (-1%), en particulier ceux des entreprises (-1,2%). Moins étonnant, compte tenu de la rigueur et des efforts de redressement des comptes publcs, les investissements des admistrations baissent de 0,9%. Ceux des ménages sont aussi en repli (-0,8%).

Autre facteur explicatif, le recul des exportations (-0,6%) était déjà connu, tout comme la résistance de la consommation (+0,2%), bien insuffisante pour rattraper le reste.

Cette fin d'année très décevante se traduit par une croissance nulle (0%) sur l'ensemble de 2012. Après correcti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 14 fév 2013 à 09:34

    JPi - Entre TVA et CGS et taxes en tout genre il y a, messieurs dames les polis tiques, une possibilité de réduction drastique des dépenses de l'état France. 1ere réduc : la retraite à 65 ans. 2eme réduc : le plafonnement des + hautes retraites. 3eme réduc : le nombre de fonctionnaires. 4eme réduc : le plafonnement des indemnités chômage. Pour la compétitivité il y a les 40 h de travail/semaine. Voyez ! On peut ne pas augmenter les impôts en cassant la croissance et y arriver quand même. Olé !