La Française GAM réduit le risque dans ses portefeuilles

le
0

(AOF) - Afin d'adapter sa stratégie d'allocation d'actifs au début d'année agité que connaissent les marchés financiers, La Française GAM a réduit le risque dans ses portefeuilles le mois dernier, "largement concentré au sein des portefeuilles sur les actions européennes". "Nous avons très peu d’obligations d’Etat faute de rendement courant et de réel effet protecteur, et des paris devises allégés", complète la société de gestion qui explique ce mouvement par le manque de visibilité sur les marchés.

Et tant pis pour les opportunités que présentent la récente baisse des cours et la forte volatilité des indices !

"Nous avons peu d'espoir de voir les facteurs de stress présents depuis fin 2015 soudainement se dissiper, alors même que les banques centrales paraissent moins crédibles aux yeux des marchés et peinent de plus en plus à rassurer", peut-on lire dans la lettre Orientations et stratégie publiée pour le mois de février par La Française GAM.

Pour la suite de l'année, les gérants de la société identifient trois points d'attention. D'abord, "avec l'augmentation des stocks de liquidités dans le monde, les mouvements de capitaux existants l'emportent sur les flux liés aux soldes des balances de paiement. Les écarts de politiques monétaires et les changements des anticipations sur les perspectives économiques, deviennent dès lors déterminants et les mouvements de change plus imprévisibles."

Ensuite, "la concomitance d'achats massifs de titres publics par les banques centrales et de l'accroissement de l'aversion pour le risque entraîne une hausse (artificielle) du prix des obligations d'Etat qui ne favorise pas le financement de l'investissement productif, qui est par nature plus risqué. Ce n'est pas une configuration très favorable à une reprise économique."

Enfin, "il faut être particulièrement attentif à la remontée des taux de défaut qui est désormais amorcée."

Pour 2016, La Française GAM voit un taux d'intérêt américain à 1,25, avec une croissance de 2,2% et un taux d'inflation de 1,5%. En zone euro, le taux central est attendu stable à 0,05, le taux de croissance à 1,5% et celui d'inflation à 0,8% cette année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant