La Française enlevée en Centrafrique a été libérée

le
0
Des miliciens anti-balaka ont enlevé lundi une humanitaire française à Bangui. Elle a été libérée vendredi. Photo d'illustration.
Des miliciens anti-balaka ont enlevé lundi une humanitaire française à Bangui. Elle a été libérée vendredi. Photo d'illustration.

L'humanitaire française qui avait été enlevée lundi à Bangui par des miliciens anti-balaka a été libérée, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius. "Notre compatriote Claudia Priest, qui avait été enlevée en début de semaine en République centrafricaine, est enfin libre", a déclaré Laurent Fabius dans un communiqué. Un collègue centrafricain de Claudia Priest enlevé en même temps qu'elle a également été libéré, a précisé l'entourage du ministre, ajoutant que Laurent Fabius s'était entretenu par téléphone avec la Française, qui "va bien". "Je remercie le gouvernement centrafricain, les autorités religieuses et notamment l'archevêque de Bangui qui a activement contribué à sa libération", a poursuivi Laurent Fabius dans son communiqué, sans fournir plus de détails sur les modalités de cette libération.

Claudia Priest, 67 ans, et un autre employé humanitaire centrafricain avaient été enlevés lundi à Bangui par des miliciens anti-balaka. Une employée expatriée de l'ONU avait été enlevée le lendemain et libérée, après avoir été retenue quelques heures par des anti-balaka. Ces derniers sont des milices principalement chrétiennes qui se sont formées pour lutter contre les rebelles, essentiellement musulmans, de la coalition Seleka qui avait pris le pouvoir en Centrafrique en mars 2013, avant d'en être chassée en janvier 2014. Les deux camps sont accusés d'avoir commis de graves exactions.

"Je...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant