La Française AM replace sa gestion dissymétrique en tête de gondole

le
0
(NEWSManagers.com) - La Française AM (LFAM) souhaite remettre le concept de la gestion dissymétrique sous le feu des projecteurs. Appliqué à 90 % des actifs gérés par la société de gestion (37 milliards d'euros) qui ne sont ni immobiliers (7 milliards) ni assuranciels (12 milliards), le concept profite d'un regain d'intérêt du fait des turbulences sur les marchés.

Concrètement, la gestion dissymétrique (GD) permet d'offrir sur plusieurs classes d'actifs à la fois " mieux que de la rente tout en limitant le risque et en assurant la liquidité" , comme l'explique Nicolas Duban, directeur du développement institutionnels France au cours d'une présentation aux investisseurs organisée à Paris le 14 décembre. Il s'agit ainsi de préserver une maîtrise de performances pérennes plutôt que de maximiser les performances de marché, d'optimiser la décorrélation et de contrôler le risque ex ante et ex post en utilisant des outils assez sophistiqués.
Dans ce cadre, LFAM ne s'est pas privée de rappeler que la gestion dyssymétrique était une notion " trade mark" (TM) déposée par la maison. Les sociétés qui la composent (Alteram pour la gestion alternative, La Française des Placements pour la gestion diversifiée) la pratiquent de fait, " suscitant émules et copistes à la fois" , relève-t-on également à LFAM...
Selon nos informations, la maison pourrait d'ailleurs mettre en exergue l'expertise maison en incluant un volet " GD" au reporting de cinq ou six fonds en début d'année prochaine, pour commencer, encore que cela requière encore un gros travail d'industrialisation.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant