La fracassante démission d'un haut cadre du ministère de la Santé

le , mis à jour le
9

« Permettez-moi, Monsieur le directeur général, l’ultime honneur de ne pas vous saluer » ! Ce propos peu commun conclut une lettre de démission pour le moins explosive, datée de vendredi et signée « Thomas Dietrich, ex-responsable du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, de mars 2015 à février 2016 ».

Adressée au Directeur général de la Santé, Benoît Vallet, son supérieur hiérarchique, cette courte missive s’accompagne surtout d’une « contribution » destinée à l’Inspection générale des affaires sociales, dans laquelle ce diplômé de Sciences Po et romancier* n’y va pas de main morte. Ce document de 28 pages que nous avons pu consulter est un véritable brûlot contre le ministère de la Santé. Ce dernier ne porterait en fait que très peu d’intérêt à ce que pense le public sur des grands sujets de santé comme la vaccination, la fin de vie ou encore l’e-santé. Selon Thomas Dietrich, « la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques».

Des pressions sur des sujets sensibles

Il sait de quoi il parle puisque durant un an, il a dirigé le secrétariat général de la Conférence nationale de santé (CNS). Créé par une loi de 2004, cet organisme (à ne pas confondre avec la Grande conférence de santé qui s’est tenue jeudi dernier), est constitué de 120 membres, représentants l’ensemble du paysage de la santé : usagers, professionnels du soin, élus, chercheurs, assureurs, laboratoires… Sa mission est simple : rendre des avis indépendants pour éclairer, notamment les parlementaires et le ministère.

Cette instance est assujettie à la Direction générale de la Santé, elle-même dépendant de la ministre, Marisol Touraine. Or, selon Dietrich, le ministère ne supporterait pas certaines prises de positions. Son avis sur la « Loi fin de vie », qui n’allait pas assez loin, fut le début de l’entrée en disgrâce de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244198 il y a 9 mois

    Avec des ministres aussi incompétents et des instances sanitaires corrompus, les médecins ont raison d'xiger la liberté de prescription et d'installation afin de ne pas être sous le joug des labos et des corrompus. En cas de problème comme la transfusion sanguine, les médecins sont en prison, les autres sont coupables mais pas responsables!

  • jmlhomme il y a 10 mois

    Pour le demissionnaire mon nom est Lhomme, tel 0601746512. Si je peux vous aider je le ferai.

  • jmlhomme il y a 10 mois

    Encore censuré. Deux fois dans la matinée. Le sujet est chaud. Je disais avec arguments qu'il faut le soutenir.....

  • bsdm il y a 10 mois

    M Touraine :une incompétente entourée de conseillers incompétents!

  • fdha il y a 10 mois

    la Dame aux yeux globuleux devrait se faire prendre en charge et se faire soigner d'urgence!un boulet de plus qui plombera le "bon" fromage des pays bas,zaussi bas que son posterieur cambreé!

  • jpb222 il y a 10 mois

    Ca confirme bien ce que les medecins denoncent depuis 3 ans ; une absence totale communication et une attitude diktatoriale du ministere

  • frk987 il y a 10 mois

    la Marie Folle.............tout est dit

  • mqsd il y a 10 mois

    cC'est à l'image de laMinistre de l sabnté la "Bobo "Marisol

  • M898407 il y a 10 mois

    Touraine c'est le symbole de la haine pour les médecins, et de l'incompétence en économie de la Santé !