La Fox confirme le rejet d'une offre sur Time Warner

le
0
L'OFFRE DE LA FOX SUR TIME WARNER REJETÉE
L'OFFRE DE LA FOX SUR TIME WARNER REJETÉE

(Reuters) - La 21st Century Fox de Rupert Murdoch a confirmé mercredi avoir soumis une offre d'achat à Time Warner que le géant américain des médias a déclinée.

Selon le New York Times, l'offre de la Fox était de 80 milliards de dollars (59 milliards d'euros), soit 85 dollars par action, en numéraire et en titres, et le magnat de la presse Rupert Murdoch est déterminé à poursuivre son offensive. Une source a confirmé ce montant à Reuters.

L'action Time Warner s'envolait de 22,5% en avant-Bourse, à 87 dollars.

"Le conseil d'administration de Time Warner a refusé de poursuivre sur la base de notre proposition. Nous ne sommes actuellement pas en discussion avec Time Warner", a déclaré 21st Century Fox dans un communiqué.

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Time Warner pour commenter ces informations.

Selon le New York Times, qui cite des sources proches du dossier, la Fox a abordé Time Warner début juin avant de présenter une offre ferme.

Time Warner est notamment propriétaire des studios Warner Bros et des chaînes câblées HBO et CNN. Fox, qui détient les studios 20th Century Fox et la chaîne câblée d'informations Fox News, a proposé de céder CNN dans le cadre de la fusion pour prévenir des problèmes de concurrence, selon le New York Times.

"Je pense que la juste valeur est 82 dollars (par action). Ce serait une bonne opération pour la Fox si elle est approuvée par Washington (les autorités de régulation) avec la cession de CNN", estime l'analyste Matthew Harrigan de Wunderlich Securities dans un courriel envoyé à Reuters.

Le quotidien américain ajoute que le conseil d'administration de Time Warner a longuement examiné la proposition avant de la rejeter dans un bref courrier, expliquant qu'il était préférable que le groupe conserve son indépendance.

Fox a évalué à au moins un milliard de dollars les économies de coûts qu'induirait la fusion des deux groupes, notamment grâce à une réduction des équipes commerciales et administratives.

Le chiffre d'affaires de la nouvelle entité dépasserait les 60 milliards de dollars.

(Soham Chatterjee et Soyoung Kim, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant