La forte sécheresse en Afrique de l'Est suscite l'inquiétude

le
0
Alors que la France a appelé à la tenue d'une «réunion d'urgence» avant fin juillet pour coordonner l'aide internationale aux victimes, Londres a promis samedi une enveloppe de 59 millions d'euros d'aide.

L'inquiétude monte dans la communauté internationale face à la grave sécheresse qui frappe actuellement la corne de l'Afrique. Le sort des millions de personnes pourrait encore se détériorer, avec des pluies qui ne sont pas attendues avant plusieurs mois et des récoltes tardives, a indiqué samedi un haut responsable de l'ONU, prédisant «une véritable catastrophe dans les prochains mois».

Ces deux dernières années, les pluies, absentes ou peu abondantes, ont déjà contraint des milliers de Somaliens à quitter leur pays et ont ruiné la vie de millions de personnes au Kenya, en Ethiopie et à Djibouti. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), qui a lancé le 8 juillet, avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'ONG Oxfam, un appel à une aide internationale, 12 millions de personnes manquent de nourriture et sont dans «une situation critique» dans cette région du monde. Plus de deux millions d'enfants souffrent égalemen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant