La folle remontée de l'Inter contre la Sampdoria en 2005

le
0
La folle remontée de l'Inter contre la Sampdoria en 2005
La folle remontée de l'Inter contre la Sampdoria en 2005

L'Inter accueille la Sampdoria ce samedi soir, onze ans après une rencontre complètement folle qui a vu les Nerazzurri revenir de 0-2 à 3-2 en cinq minutes.

" Nulla è impossibile per questa Inter ! Nulla è impossibile per questa Inter ! Nulla è impossibile per questa Inter ! " (Rien n'est impossible pour cette Inter, ndlr). Roberto Scarpini, commentateur d'Inter Channel, la télévision officielle des Nerazzurri, devient fou. Les hommes de Roberto Mancini viennent de remporter leur troisième victoire d'affilée sur le score de 3-2, alors qu'ils perdaient 0-2 à la 87e contre la Sampdoria de Walter Novellino. Mais, surtout, ils ont évité une défaite qui semblait inévitable à cinq minutes du terme et enchaînent ainsi une dix-huitième journée sur dix-huit sans défaite en cette saison 2004-2005. " L'équipe faisait une saison fantastique, elle n'avait pas encore perdu ", se remémore le commentateur interista. " Il y a des matchs que tu acceptes de perdre et d'autre, en revanche, que tu refuses catégoriquement de laisser filer. C'était le cas de l'Inter ce jour-là. C'était vraiment particulier, car c'était une partie isolée. Ce n'était pas la dernière journée du championnat lors de laquelle se joue le Scudetto, ni une rencontre décisive avec un impact direct. " Il est alors un peu plus de 17h au stade Giuseppe-Meazza de Milan, mais rembobinons deux heures et une minute plus tôt, juste avant le coup d'envoi. Il s'agit d'une époque bien différente de celle actuelle, que ce soit pour les Milanais ou pour les Génois. Du côté bleu et noir, le jeune et pétillant Mancini est sur le banc pour sa première année avec les Interisti et il peut compter sur des joueurs hors pair comme Christian Vieri, Álvaro Recoba, Dejan Stanković ou même Adriano, qui n'était pas encore empereur. L'Inter ne perdra qu'à deux reprises au cours du championnat, mais ses dix-huit nuls de la saison la contraindront à se satisfaire de la troisième place. Du côté rouge, noir, blanc et bleu, cette saison est encore plus mémorable, puisque Novellino portera le groupe en cinquième position, synonyme de qualification pour la Coupe UEFA. " Cette année-là a été très belle ", se souvient l'ex-entraîneur. " Pas seulement concernant la partie, car nous avions terminé la saison à un point de la Ligue des champions, juste derrière l'Udinese. J'en garde un très bon souvenir. "




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant