La folle facture de la sortie du nucléaire en Allemagne

le
0
Le groupe industriel Siemens en estime le coût total entre 1400 et 1700 milliards d'euros d'ici à 2030.

Le chiffre donne le vertige: 1700 milliards d'euros d'ici à 2030. C'est le haut de la fourchette - calculée par Siemens - des coûts pour l'Allemagne de sa sortie programmée du nucléaire. Le géant industriel, qui vient d'officialiser cette estimation, précise aussitôt que les investissements destinés à compenser l'abandon de l'atome seront à la charge «soit de la clientèle, soit du contribuable».

Le calcul de Siemens intervient presque un an après la catastrophe de Fukushima: cet accident est à l'origine de la décision, en mai, de la chancelière Angela Merkel d'un retrait progressif du nucléaire à l'horizon de 2022: 8 réacteurs sur 17 ont déjà été arrêtés. En septembre dernier, ­Siemens a en conséquence décidé de tourner la page du nucléaire, avec l'abandon de technologies spécifiques pour cette industrie.

Avant lui, l'électricien allemand RWE avait lui aussi chiffré le coût de la sortie de l'atome, à «seulement» 250 à 300 milliards d'euros. D'un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant