La Fnac dément la suppression de 600 postes

le
1
LA FNAC DÉMENT LA SUPPRESSION DE 600 POSTES
LA FNAC DÉMENT LA SUPPRESSION DE 600 POSTES

PARIS (Reuters) - La Fnac, qui fera ses débuts à la Bourse de Paris jeudi, a démenti lundi un plan de suppression de 600 emplois évoqué par Le Parisien dans son édition de lundi.

"Il n'y a absolument aucun plan social en préparation à la Fnac dans les magasins parisiens", a déclaré une porte-parole de l'enseigne de distribution de produits culturels.

La situation des disquaires a quant à elle fait l'objet de discussions avec les syndicats, dans le cadre d'un programme de gestion prévisionnelle de l'emploi (GPE).

"Ces discussions sont closes depuis quelques jours", a précisé la porte-parole, ajoutant que la direction réfléchissait maintenant "aux différentes solutions possibles, comme la polyvalence, ou des passerelles de métiers, qui ne passent pas forcément par un plan social".

Ce programme concerne, "en tout état de cause, bien moins que les 289 emplois évoqués par le Parisien, a-t-elle indiqué, sans vouloir donner de chiffre plus précis.

La filiale de PPR (futur Kering) doit faire l'objet d'une opération de scission et recevoir le feu vert des actionnaires de PPR mardi, lors de l'assemblée générale du groupe de luxe et de mode sportive.

Faute de repreneur pour le distributeur de produits culturels, PPR a opté pour une scission annoncée en octobre 2012 lui permettant de rapidement nettoyer ses comptes.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOKEN le lundi 17 juin 2013 à 15:58

    La Fnac n'est pas compétitive en prix depuis bien longtemps. Tant qu'à son personnel il est navrant! Fnac Montparnasse surtout ne demandez rien, la réponse est toujours la même "c'est là bas dans l'autre rayon" ...donc je ne plains pas ceux qui se retrouvent à la porte sans être reclassés.