La flotte russe ne se rend pas en Syrie pour bombarder Alep-Moscou

le
0
    MOSCOU, 27 octobre (Reuters) - La flotte russe qui fait 
route vers la Syrie ne s'y rend pas pour bombarder Alep, a 
assuré jeudi le ministère russe de la Défense selon des propos 
rapportés par l'agence RIA. 
    Ces propos viennent contredire les préoccupations exprimées 
par plusieurs pays membres de l'Otan qui ont dit redouter que 
les avions acheminés servent à bombarder des civils à Alep, la 
grande ville du nord de la Syrie dont la partie orientale est 
aux mains des rebelles. 
    Partie du nord de la Russie, l'escadre se compose de huit 
bâtiments : le seul porte-avions russe, l'Amiral-Kouznetsov, un 
croiseur à propulsion nucléaire, deux navires anti-sous-marins 
et quatre navires de soutien, selon des responsables de l'Otan. 
    A bord du porte-avions se trouvent des dizaines de 
chasseurs-bombardiers et d'hélicoptères. Les huit navires de ce 
groupe naval vont rejoindre la dizaine de bâtiments de guerre 
russes d'ores et déjà au large de la Syrie. 
 
 (Maria Kiselyova , Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant