La Floride ne sait toujours pas compter ses bulletins de vote

le
0
En 2000, il avait fallu un mois et une décision de justice pour valider l'élection du républicain George W. Bush. Douze ans plus tard, le démocrate Obama est réélu, mais sans la Floride, incapable d'officialiser le choix de ses électeurs à la présidentielle.

La Floride s'est encore distinguée lors de cette présidentielle. En 2000, le sort du scrutin particulièrement serré entre George W. Bush et Al Gore est resté suspendu pendant un mois au décompte des bulletins dans «l'État du soleil». Trois présidentielles plus tard, la Floride, à nouveau, s'est seule montrée incapable de fournir les résultats du vote, attendus pour aujourd'hui ou demain, samedi.

Le gouverneur et les républicains de l'État sont accusés d'avoir organisé les dysfonctionnements et files d'attente devant les bureaux de vote. L'objectif était, selon plusieurs experts, de réduire la participation, qui est traditionnellement favorable aux démocrates. Les démocrates de l'État ont d'ailleurs ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant