La flambée des céréales profite à l'agriculture francilienne

le
0
Le revenu moyen des exploitations en Ile-de-France s'est élevé à 97.800 euros l'an dernier, soit près de cinq fois plus que dans le Limousin. Les grandes cultures représentent 58% de la production totale de la région.

Sans doute vaut-il mieux être agriculteur dans le nord de la France que dans le sud. Alors que le revenu moyen des exploitations agricoles françaises a poursuivi sa progression pour atteindre 38.300 euros par actif non salarié en 2012, contre 35.000 euros l'année précédente, selon les derniers chiffres de la Commission des comptes de l'agriculture de la Nation (CCAN), le fossé s'est considérablement creusé d'une région à l'autre.

Dans un contexte de forte hausse des prix et de progression des rendements pour la plupart des céréales, les régions de grande culture ont tiré leur épingle du jeu. A l'inverse, les coûts de production, notamment de l'alimentation animale, se sont accru et ont pesé fortement sur le revenu des éleveurs. Les régions...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant