La Finlande pourrait paralyser l'aide aux pays en difficulté

le
0
Alors que les rumeurs vont bon train sur une restructuration prochaine des dettes des pays en difficultés, notamment la Grèce, les eurosceptiques finlandais veulent se désolidariser du plan de sauvetage

La politique européenne de gestion de la crise de la dette pourrait être mise à mal. La Finlande pourrait en effet s'opposer au plan de sauvetage européen pour les pays endettés, après l'avancée du parti eurosceptique aux élections législatives hier. Un nouveau gouvernement finlandais opposé aux plans de soutien pourrait en théorie empêcher le déblocage des prêts garantis, puisque ces décisions doivent être prises à l'unanimité par les membres de l'Union européenne. Parallèlement, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à parier sur imminente une restructuration des dettes grecque, irlandaise et portugaise.

Pour tenter d'apaiser ces craintes, en particulier sur la situation en Grèce, plusieurs démentis ont été formulés hier. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a répété que «le sujet n'est pas sur la table». Le Fonds monétaire international et le ministre grec des Finances se sont également montrés rassurants, estimant qu'Athè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant