La finance participative séduit de plus en plus les Français

le
0

En 2014, les plateformes de crowdfunding ont collecté 152 millions d'euros, soit près du double qu'en 2013. 1,3 million de particuliers ont déjà fait un don, financé un prêt à un particulier, à une PME ou investi au capital d'une start-up.

La finance participative, ou crowdfunding, gagne toujours rapidement du terrain en France. En 2014, les Français ont versé 152 millions d'euros sur l'une des 46 plateformes qui utilisent Internet pour mettre en relation des porteurs de projets et des particuliers, regroupées au sein de l'association Financement participatif France (FPF). Soit près de deux fois plus qu'en 2013 (78,3 millions d'euros).

Il existe trois grandes familles de crowdfunding: les plateformes de dons, de prêts aux particuliers ou aux PME et les plateformes d'investissement dans des start-up. Comme c'était déjà le cas l'an dernier, les Français ont surtout financé des prêts entre particuliers (Prêt d'union) ou à de petites entreprises (Unilend, Lendopolis, Pretgo.fr, Credit.fr...), en échange d'une rémunération. Les plateformes dédiées ont collecté 88,4 millions d'euros (+84% par rapport à 2013), chaque Français ayant prêté 561 euros en moyenne. Le prêt aux entreprises a pendant longtemps été l'apanage des banques. Mais, en octobre, le gouvernement l'a ouvert au grand public. Des garde-fous ont été prévus pour protéger les épargnants. Ces derniers peuvent au plus prêter 1000 euros par projet.

64.500 projets mis en ligne depuis 2008

Les sites de dons, de loin les plus connus, ont eux collecté 38,2 millions d'euros (+97% par rapport à 2013). Les dons (60 euros en moyenne) permettent de financer essentiellement des projets culturels (et dans une moindre mesure solidaires). En échange, le particulier reçoit une récompense (82% des plateformes proposent des contreparties sous forme de produit financé, rencontre avec un artiste, invitations...), qui est fonction du montant donné.

Enfin, les plateformes de capital investissement via lesquelles les particuliers investissent au capital de start-up, ont collecté 25 millions d'euros (+150%). En moyenne, ces derniers ont investi 4470 euros sur ces sites (Anaxgo, Wissed, Smartangels, Sowefund...) l'an dernier. Depuis le 1er octobre, les plateformes peuvent lever jusqu'à 1 million d'euros sans avoir à obtenir l'accord de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Depuis son introduction en France en 2008, la finance participative a convaincu 1,3 million de contributeurs, dont les trois quarts ont moins de 50 ans. 64.500 projets ont déjà été mis en ligne sur l'ensemble des plateformes françaises, dont 20.380 en 2014. Le secteur devrait continuer à croître très vite cette année encore.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant