La fin programmée d'Hadopi

le
0
Les pouvoirs publics veulent également réformer la taxe sur la copie privée.

La semaine prochaine, la commission Lescure, chargée par la Rue de Valois de réinventer l'exception culturelle, entamera une deuxième cession d'auditions avec les représentants des industries culturelles afin de «tester un certain nombre d'hypothèses». Le but est d'affiner les propositions pour l'adaptation de la culture au numérique, que devra valider l'Élysée d'ici à la fin avril, comme le révèleLibération. Un exercice à haut risque compte tenu des enjeux financiers et politiques. Au c½ur du dossier, se trouve l'avenir d'Hadopi, chargé de lutter contre le piratage sur Internet. S'il est acquis que l'institution ne survivra pas, certaines de ses compétences demeureront. Il s'agit d'alléger un dispositif jugé trop lourd et répressif. La mission pédagogique qui a prouvé son efficacité devrait perdurer.

En revanche, le volet répressif devrait être revu à la baisse. Pl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant