La fin du cumul imposée aux ministres

le
0
INFOGRAPHIE- Cette règle tacite préfigure une possible loi sur des interdictions plus générales.

Longtemps annoncées, souvent oubliées, toujours contournées, les promesses de non-cumul vont-elles être inscrites dans le marbre de la loi? Le premier ministre Jean-Marc Ayrault en a ouvert la voie vendredi sur France Inter en annonçant que les ministres devront abandonner leurs fonctions exécutives dans des administrations territoriales «d'ici fin juin». La promesse était au programme de François Hollande et les ministres s'y sont engagés en signant une charte de déontologie .

«À la fin du mois de juin - ce sera une décision qui sera totalement respectée -, il n'y aura pas un seul ministre qui sera chef d'un exécutif local ou même adjoint, président d'une société locale, d'un office HLM, a expliqué le premier ministre. Il pourra rester, s'il le souhaite, simple conseiller.» Jean-Marc Ayrault montre l'exemple en préparant sa succession à la mairie de Nantes. «Je reste auprès des Nantais mais je suis d'abord au service de la France», a-t-il fait valoir.

Le nouv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant