La fin de la prime à la casse pèse sur la consommation

le
0
Les dépenses des ménages ont baissé de 1,8% en, avril, selon l'Insee. Les ventes automobiles ont chuté de 10,2%.

Fini les stéroïdes pour la consommation française! Avec la fin de la prime à la casse, les dépenses des ménages ont baissé de 1,8% en volume, après un recul de 1% en mars, d'après les chiffres publiés ce mardi par l'Insee. Seule la consommation alimentaire et les «autres biens fabriqués» progressent sur le mois, respectivement de +0,8% et de +0,2%.

«Il était difficile en effet d'espérer que la consommation puisse continuer de grimper alors même que l'inflation progresse aujourd'hui plus rapidement que les revenus des ménages. En d'autres termes, le pouvoir d'achat s'inscrira sans doute en baisse au deuxième trimestre», commente Alexander Law, économiste en chef au cabinet Xerfi.

Le repli de la consommation s'explique en grande partie par la forte baisse des achats d'automobiles, qui décrochent de 10,2% sur le mois, après une chute de 2,1% en mars. Nul doute pour l'Insee, il s'agit du «contrecoup de la suppression de la prime à la casse au 1er janvier 2011». L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant