La fin de l'euro coûterait à l'Allemagne 10% de son PIB

le
0
LA FIN DE L'EURO COÛTERAIT À L'ALLEMAGNE 10% DE SON PIB
LA FIN DE L'EURO COÛTERAIT À L'ALLEMAGNE 10% DE SON PIB

FRANCFORT (Reuters) - Un effondrement total de l'euro amputerait de jusqu'à 10% le produit intérieur brut de l'Allemagne et l'abandon de la monnaie unique par la Grèce comporterait à elle seule d'importants risques pour l'activité économique, met en garde un conseiller économique du gouvernement allemand.

Selon Lars Feld, un des cinq "sages économiques" dont les avis contribuent à façonner le débat public, sans forcément se traduire en mesures politiques concrètes, l'éclatement de l'euro coûterait quelque 3.500 milliards d'euros à l'Allemagne.

"A partir du moment où une bonne partie des créances ne seraient pas honorées, de nombreuses petites et moyennes entreprises déposeraient leur bilan et l'économie serait affectée", a fait valoir l'économiste lors d'une intervention devant des journalistes mercredi soir à Francfort.

"Cette chute pourrait représenter entre 7 et 10% du produit intérieur brut (allemand), a-t-il ajouté, ses propos étant destinés à être publiés jeudi.

Une sortie de la Grèce de la zone euro ne se ferait pas sans coût substantiel pour l'économie allemande, a encore estimé Lars Feld, car même si le risque de contagion par l'intermédiaire du système bancaire est désormais réduit, les investisseurs anticiperaient certainement la sortie d'autres pays.

L'économiste a fait ces commentaires alors que certains responsables allemands envisagent publiquement de pousser la Grèce hors de l'euro, le plan de sauvetage dont elle bénéficie étant largement financé par les contribuables allemands.

La chancelière Angela Merkel s'est jusqu'à présent opposée à cette idée.

Il n'y a que peu d'options pour sortir de la crise, a conclu Lars Feld, soulignant que "la plupart d'entre elles ne sont pas très réjouissantes".

Sakari Suoninen, Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant