La fin annoncée de Windows RT ?

le
0
La fin annoncée de Windows RT ?
La fin annoncée de Windows RT ?

Une tête pensante de Microsoft a laissé entendre cette semaine que les jours du système d'exploitation Windows RT pourraient être comptés.A l'occasion d'un colloque organisé par UBS cette semaine, Julie Larson-Green, vice-présidente du service "Devices and Studios" de Microsoft a lancé : "Nous avons l'OS Windows Phone. Nous avons Windows RT et nous avons le Windows intégral. Nous n'allons pas en avoir trois", laissant entendre que Windows RT allait bientôt passer à la trappe.

Créer une version épurée de Windows pour des processeurs moins puissants et optimisée pour les tablettes semblait pourtant à une bonne idée sur le papier, surtout qu'elle permettait de mieux se prémunir des malwares.

Mais dans la pratique la multiplication de systèmes d'exploitation a entraîné une certaine confusion chez le consommateur qui se retrouvait aussi face à un choix limité d'applications. De plus, la première tablette sous Windows RT, la Surface RT, a été commercialisée en même temps que la Surface Pro équipée de la version intégrale de Windows. Fait toujours plus déroutant pour le consommateur, la Surface Pro est compatible avec toutes les applications de Windows, mais pas la RT.

Par ailleurs, l'une des raisons clés de la création de cet OS, le fait de faire fonctionner un processeur de faible puissance, n'est plus vraiment d'actualité.

En effet, grâce aux nouveaux processeurs Intel, Haswell et Bay Trail, les tablettes et autres ultrabooks peuvent faire tourner des applications plus puissantes tout en prolongeant la durée de vie de la batterie pour un prix abordable.Les seuls appareils sur le marché équipés du système d'exploitation Windows RT sont les tablettes Surface RT et Surface 2 et la Lumia 2520 de Nokia. Le bruit court que ces appareils pourraient ne pas connaître de versions mises à jour en 2014.Si vous êtes à la recherche de bons cadeaux de Noël high-tech, il serait donc préférable de ne pas opter pour une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant