La fillette rescapée de Chevaline rapatriée en Grande-Bretagne

le
0

LYON (Reuters) - Zainab al Hilli, la fillette de sept ans rescapée de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), a quitté vendredi la France pour la Grande-Bretagne après sa sortie de l'hôpital de Grenoble, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Lors d'un déplacement à Lyon, Manuel Valls n'a pas précisé si la petite Britannique avait pu être entendue par les enquêteurs.

"Elle est partie ce matin pour l'Angleterre. Il faut que les enquêteurs réussissent à remonter les différentes pistes qui existent. L'action a eu lieu ici. La solution serait là-bas? Il faut rester prudent", a-t-il dit à la presse.

Zainab a perdu ses parents dans la tuerie qui a fait quatre morts. Elle était sortie de son coma artificiel dimanche et avait été placée sous sédatifs.

"Sa phase d'éveil est délicate", avait déclaré mercredi le procureur d'Annecy Eric Maillaud, ajoutant qu'elle ne serait entendue que lorsque son état le permettrait.

Sa soeur également rescapée, Zeena, 4 ans, a été confiée à des proches de la famille. Selon le procureur, elle n'a pas vu le ou les assaillants qui ont tué son père, sa mère, sa grand-mère et un cycliste français. Tous ont reçu deux balles dans la tête.

Eric Maillaud s'est rendu jeudi à Londres en compagnie d'un des deux juges d'instruction chargés de l'enquête.

Le magistrat a répété sur place à la presse que les trois principaux axes de l'enquête étaient le conflit familial entre deux frères, la profession d'ingénieur du père de famille assassiné et les origines irakiennes de ce dernier.

"Si Annecy est le lieu du drame, un grand nombre d'explications se trouvent vraisemblablement en Grande-Bretagne", a-t-il dit.

Catherine Lagrange et Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant