La fillette d'un djihadiste français libérée en Turquie

le
0

PARIS, 2 septembre (Reuters) - Assia, une fillette de deux ans enlevée par son père, un djihadiste français, a été remise à sa mère mardi en Turquie après huit mois passés en Syrie, a-t-on appris de source policière française. La mère et la fillette devaient être rapatriées dans les prochaines heures à Paris, a-t-on précisé de même source. Selon Le Parisien, qui a révélé l'information, Assia a passé 48 heures dans les geôles turques avant qu'Ankara n'accepte de la restituer à sa mère, Mériem Rhaiem. Priée sur RTL de dire si la France était intervenue dans la libération, la jeune femme a répondu: "Bien évidemment la France était au courant mais c'est moi qui suis intervenue. Ça fait partie de ma propre initiative on va dire." La semaine dernière, son ex-mari, membre d'une brigade francophone du groupe armée Jabat al Nosra, lui avait proposé de se rendre en Turquie, pays voisin de la Syrie, pour exfiltrer Assia dans une localité proche de la frontière syrienne. "Mais à la faveur de la nuit, au moment des retrouvailles, des policiers turcs sont intervenus et ont placé le djihadiste et sa fille dans un centre de rétention", précise Le Parisien. Paris a dû mener d'intenses tractations avec Ankara pour dénouer l'affaire. Hamza Mandhouj, le père originaire de l'Ain, est toujours détenu en Turquie, précise une source policière. (Nicolas Bertin, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant