La filière solaire veut de la visibilité

le
0
Le secteur du photovoltaïque est en crise. Avant la grande conférence environnementale, le secteur réclame un plan de développement à trois ans.

Les temps sont durs dans l'énergie solaire. Le secteur du photovoltaïque, qui employait encore 25.000 personnes en 2010, a chuté aujourd'hui sous la barre des 10.000 emplois. «Cette année on ne devrait pas installer plus de 400 mégawatts (MW) soit dix fois moins qu'en Allemagne, souligne Daniel Bour, vice-président du think tank France Territoire Solaire. La filière est dans l'expectative, on nous promet de la visibilité mais aucun dossier n'avance réellement.»

Pour Thierry Mueth, le président d'Enerplan - le syndicat des professionnels du solaire, qui réunit plus de 150 adhérents -, «il est urgent de bâtir un plan à trois, qui assure une pérennité à notre activité via des engagements en termes de volumes». Au passage, Thierry Mueth insiste sur la nécessité pour le solaire de s'adapter aux besoins: «Bâtir une ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant