La filière porcine en Chine sera gourmande en maïs

le
0

(Commodesk) Une étude réalisée par Rabobank, publiée fin septembre, estime que le développement de la filière porcine en Chine impliquera une hausse massive des importations de maïs.

La filière porcine chinoise est en pleine période de transition d'un système d'élevage traditionnel à un système industrialisé. Les experts de Rabobank considèrent que si la production de porcs continue de se développer au rythme actuel, les importations de maïs pourraient atteindre 20 millions de tonnes par an d'ici cinq ans, dix fois plus que les prévisions de l'USDA pour 2012-2013.

Mais pour développer cette filière, la Chine est confrontée à de nombreuses difficultés. Elle doit d'abord combattre les maladies porcines et faire face aux problèmes de logistique et à l'absence de chaîne du froid. 

Le régime alimentaire chinois, initialement à base de céréales, a évolué en même temps que le niveau de vie des populations. Pour faire face à la demande croissante en viande de sa population, la Chine importe massivement. Elle est le troisième importateur mondial de porcs (799.000 tonnes en 2011-2012) derrière le Japon et la Russie.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant