La filière montagne française s'impose aux JO de Pékin

le
0
La Chine déroule le tapis rouge aux entreprises françaises pour aménager ses stations de ski en vue des JO de 2022.
La Chine déroule le tapis rouge aux entreprises françaises pour aménager ses stations de ski en vue des JO de 2022.

Les entreprises rhônalpines semblent déjà sur le podium des JO de Pékin ! Cinq ans avant le grand rendez-vous olympique, la filière montagne française ? concentrée à 90 % en région Rhône-Alpes avec 120 000 des 150 000 emplois nationaux du secteur ? enchaîne déjà les performances. Dans la région de Pékin, la quasi-totalité des infrastructures de sports d'hiver est à créer pour organiser les olympiades d'hiver, mais aussi pour amener les Chinois en masse à ce nouveau loisir, et les entreprises françaises décrochent déjà les contrats. Conscient de la carte qu'il a à jouer, le Cluster Montagne, qui rassemble les entreprises et acteurs français de la montagne, a réuni la semaine dernière, au salon Alpitec China, seize entreprises du secteur au sein de son « French Village ». Poma, Rossignol, Salomon, Petzl, Millet, TSL, CDA, MND Groupe, DGA, Studio Arch, Dianeige? Certains ont déjà signé de très beaux contrats.

Poma, basé à Voreppe, spécialiste du transport de personnes par câble, en montagne comme en ville, décroche pour l'instant la médaille d'or avec un contrat de 200 millions d'euros sur cinq ans pour équiper la totalité des pistes de la station de Thaïwoo, à 200 kilomètres de Pékin.

Une station à 130 km de Pékin

Le groupe MND, leader de l'aménagement des sites de montagne, annonce de son côté un contrat « historique » pour l'entreprise savoyarde....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant