La filière cacao du Ghana menacée

le
0
(Commodesk) Le Ghana Cocoa Board (COCOBOD), institut d'Etat, a annoncé le 26 janvier, que 23% des cacaoyers du Ghana ont plus de 30 ans et ne peuvent donc plus produire. Ces arbres devraient être remplacés par des jeunes plants hybrides, dans le cadre du National Cocoa Rehabilitation Programme, auquel le COCOBOD participe.

Le programme, démarré au deuxième semestre 2011, prévoit d'améliorer et d'augmenter la production de cacao durable dans le pays. Dans son budget 2012, le gouvernement a prévu les fonds nécessaires afin de permettre aux fermiers d'accéder à 20 millions de plants de cacaoyers non taxés, d'inciter les agriculteurs à développer leurs exploitations et de fournir de l'emploi aux jeunes dans la filière.

Pour mener à bien ses projets, le COCOBOD s'est fixé un délai de six ans. La tâche semble difficile car en plus du vieillissement, les arbres sont touchés par d'autres fléaux comme le gui et les maladies. Pourtant, sur la saison 2010-2011, le Ghana a enregistré une production record d'un million de fèves de cacao et garde ainsi sa place de deuxième producteur mondial derrière la Côte d'Ivoire. Cette hausse de l'offre ghanéenne s'explique par un climat très favorable et a permis au pays de bénéficier de la hausse des prix sur les marchés.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant