La filiale française de Procter & Gamble se porte bien

le
0
Le numéro un mondial du secteur de l'hygiène et des produits de beauté affiche un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros pour P&G France et continue de gagner des parts de marché.

Alors que Procter & Gamble tente de se remettre en selle, sa filiale française affiche une insolente santé. «P&G en France se porte bien, se réjouit Loïc Tassel, à sa tête depuis cinq ans. Nous affichons la troisième année consécutive de croissance du chiffre d'affaires. C'est un record à double titre: cela n'était pas arrivé depuis vingt ans et cela s'est fait sur un marché des biens de grande consommation, en recul l'an passé.»

Le numéro un mondial du secteur (Ariel, Pampers, Gillette, Always...) peut se targuer d'avoir vu ses ventes en France «progresser à deux chiffres» en trois ans. «Nous avons gagné des parts de marché sur des catégories qui représentent plus des trois quarts de notre chiffre d'affaires», ajoute Loïc Tassel, qui cite notamment les couches...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant