La filiale d'Altice aux USA envisage d'entrer en Bourse-sources

le
0
 (Actualisé avec communiqué d'Altice, cours de Bourse) 
    par Sophie Sassard et Greg Roumeliotis 
    LONDRES/NEW YORK, 21 octobre (Reuters) - Altice USA, la 
filiale qu'Altice  ATCA.AS  a créée aux Etats-Unis en regroupant 
les câblo-opérateurs Cablevision et Suddenlink après les avoir 
achetés, prépare une possible introduction en Bourse, a-t-on 
appris de sources informées de ce projet. 
    Une telle initiative pourrait donner à Patrick Drahi, le 
fondateur du groupe, les moyens de financer de nouvelles 
acquisitions aux Etats-Unis, ont dit ces sources jeudi. 
    Altice USA, désormais valorisée entre 25 et 30 milliards de 
dollars (22,9 et 27,5 milliards d'euros), s'apprête à convier 
des banques d'investissement à exposer au cours des prochaines 
semaines le rôle qu'elles pourraient jouer dans une éventuelle 
IPO à New York, selon ces sources. 
    Sur la base de ces présentations, Altice USA pourrait 
mandater des banques d'ici janvier et pourrait faire ses débuts 
en Bourse dans le courant de 2017, en fonction des conditions de 
marché, ont dit les sources. 
    Cette IPO pourrait permettre de lever près de deux milliards 
de dollars, a précisé l'une d'elles. 
    Ces projets en sont au stade préliminaire et Patrick Drahi 
peut encore décider de ne pas introduire Altice USA en Bourse, 
ont dit les sources. 
    "Nous sommes concentrés sur la gestion opérationnelle. Nous 
ne prévoyons rien d'autre à ce stade", a dit une porte-parole 
d'Altice.  
    A la Bourse d'Amsterdam, l'action Altice gagnait 1,89% à 
17,235 euros à 15h17 GMT après avoir pris jusqu'à 3,4%.  
    Altice, groupe de médias et de télécommunications bâti à 
coups d'acquisitions en Europe et en Israël, a fait son entrée 
sur le marché américain l'an dernier avec le rachat de 
Suddenlink, un câblo-opérateur régional, pour 9,1 milliards de 
dollars. 
    Quelques mois plus tard, il a élargi son audience en mettant 
la main sur le quatrième câblo-opérateur des Etats-Unis, 
Cablevision, pour 17,7 milliards de dollars. 
    Ces opérations ont été en partie financées par de 
l'endettement et l'endettement net d'Altice atteint aujourd'hui 
46 milliards d'euros.  
    Une cotation à Wall Street permettrait au groupe, également 
propriétaire de SFR  SFRGR.PA  en France, de poursuivre son 
expansion aux Etats-Unis par le biais d'acquisitions 
d'opérateurs de taille moyenne, des opérations aptes à ses yeux 
à obtenir l'aval des autorités de la concurrence, ont expliqué 
les sources. 
    Elle permettrait aussi à d'autres actionnaires d'Altice USA, 
comme le groupe de capital-investissement BC Partners ou le 
fonds de pension canadien CPPIB de se désengager par la suite.  
    Patrick Drahi, actionnaire majoritaire d'Altice USA, n'a pas 
l'intention d'en céder le contrôle, a dit l'une des sources. 
     
 
 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc 
Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant