La FIFA stoppe sa campagne contre le racisme

le
0

La FIFA a décidé de mettre fin à son groupe de travail contre le racisme. Une décision loin de faire l’unanimité.

Sa campagne contre le racisme s'était ancrée dans l'esprit collectif. La FIFA a pourtant décidé de mettre un terme à son groupe de travail assurant avoir « atteint ses objectifs. » L’instance du football mondial estime donc avoir pleinement rempli sa mission. Au point de stopper les actions pour enrayer les débordements dans les stades notamment. Cette décision suscite de nombreuses critiques. Car il apparaît évident que le racisme dans le monde du football - dans ce cas particulier - est loin d’avoir été totalement chassé des stades. Le Prince Ali, ancien candidat à la présidence de la FIFA s’est exprimé dans un communiqué sur cette annonce qu’il juge « incroyablement inquiétante. » Avant d'ajouter : « Le combat contre le racisme est loin d'être terminé et le fait que la direction actuelle de la FIFA considère que les recommandations de cette Task force ont été mises en œuvre est honteux », a réagi le Jordanien. Même son de cloche du côté des associations de lutte contre les discriminations. Yaya Touré, dubitatif, est lui aussi monté au créneau : « J’ai été très déçu. La lettre listait toutes les missions accomplies, avoue le milieu de terrain ivoirien. Pourquoi arrêter quelque chose qui commençait à fonctionner ? Cette décision n’a pas de sens. » Cette campagne a été lancée en 2013 par Sepp Blatter, alors Président de la FIFA. Le but était de sensibiliser et éradiquer le racisme dans le football, scène de nombreux débordements sur le terrain et en tribunes.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant