La Fifa relève Jérôme Valcke de ses fonctions

le , mis à jour le
0

(Actualisé avec contexte) ZURICH/NEW YORK, 18 septembre (Reuters) - La Fifa a relevé jeudi son secrétaire général Jérôme Valcke de ses fonctions, quelques heures après les déclarations de l'ancien footballeur israélien Benny Alon, selon lequel il serait impliqué dans une affaire de revente de billets pour la Coupe du monde 2014. L'ancien joueur a déclaré au cours d'une conférence de presse à Zurich avoir accepté, en 2013, de verser de l'argent en liquide à Valcke en échange de billets pour la phase finale de Coupe du monde, qu'il comptait revendre à un prix bien supérieur à leur valeur dans le but de partager ensuite les bénéfices avec le secrétaire général. Benny Alon a ajouté que la combine n'avait finalement pas été mise à exécution et qu'il n'avait jamais versé d'argent à Valcke. Reuters n'a pu confirmer les allégations d'Alon. Par l'intermédiaire de son avocat, Jérôme Valcke a nié fermement, parlant d'accusations "fabriquées et scandaleuses". "M. Valke n'a jamais reçu ni accepté de recevoir d'argent ni quoi que ce soit de valeur de la part de M. Alon", dit-il dans un communiqué. La Fédération internationale de football, qui a indiqué que Jérôme Valcke était "relevé de ses fonctions avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre", dit avoir demandé à la commission d'éthique de la fédération d'ouvrir une enquête. Elle ne précise pas le motif de sa suspension, mais les allégations de Benny Alon en sont bien la cause, dit-on de sources proches de l'affaire. D'autres questions se posaient depuis mai au sujet du secrétaire général et elles ont également pu y contribuer, ajoute-t-on. La Fifa contrôle les droits de vente de l'ensemble des billets pour la Coupe du monde et a imposé par le passé des sanctions à des responsables impliqués dans des affaires de revente au noir. Les enquêteurs suisses et américains, qui soupçonnent plusieurs responsables de la Fifa de corruption, avaient annoncé dans la semaine l'élargissement du champ de leurs investigations, ajoutant que de nouvelles arrestations pourraient suivre. Réélu fin mai à la tête de l'organisation, Sepp Blatter a annoncé le 2 juin qu'il renoncerait à son mandat après la convocation d'un congrès extraordinaire chargé de désigner son successeur. Ni lui ni Jérôme Valke ne sont visés par les différentes enquêtes, mais les procureurs américains soupçonnent ce dernier d'être impliqué dans des transactions bancaires de dix millions de dollars effectuées en 2007, a-t-on appris début juin. Il pourrait s'agir, selon les enquêteurs, d'achats de voix pour l'attribution de la Coupe du monde 2010 à l'Afrique du Sud. Jérôme Valcke a reconnu avoir effectué ces transactions mais nie toute malversation. ID:nL5N0Z34WW (Mica Rosenberg et Simon Evans; Eric Faye et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant