La fièvre Ebola fait une nouvelle victime au Mali

le
0

(Actualisé avec précisions sur le bilan) BAMAKO, 20 novembre (Reuters) - Un médecin ayant participé aux soins d'un imam guinéen qui a succombé à la fièvre Ebola à Bamako est décédé à son tour, a annoncé jeudi le chef de la cellule de crise malienne. Son cas avait été diagnostiqué le 12 novembre. Celui d'Oussa Koita, l'imam guinéen de 70 ans arrivé le mois dernier à Bamako, ne l'a en revanche jamais été, ce qui a accru les risques de contagion. Le gouvernement a confirmé la mort du médecin qui était soigné dans un centre spécialisé. Selon Bamako, son décès porte à cinq morts le bilan de la maladie au Mali. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) faisait toutefois état de cinq décès avant jeudi, tandis que Médecins sans frontières (MSF) en dénombrait sept. (Tiemoko Diallo, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant