La fièvre Ebola continue de s'étendre, dit l'OMS

le
0

(mot manquant au 7e paragraphe, répétition suit:) GENEVE/LONDRES, 14 octobre (Reuters) - La fièvre hémorragique Ebola continue de s'étendre géographiquement dans les trois pays les plus touchés - Sierra Leone, Guinée et Liberia -, et elle a fait 4.447 morts sur un total de 8.914 cas depuis le déclenchement de l'épidémie en mars, a déclaré mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'agence onusienne, qui s'attend à ce que le nombre total de contaminations franchisse la barre des 9.000 dans le courant de la semaine, dit cependant avoir constaté un ralentissement du rythme des contaminations dans certaines des régions les plus touchées d'Afrique de l'Ouest. Parallèlement, l'épidémie a atteint "d'autres secteurs" qui étaient encore épargnés il y a un mois, a déclaré Bruce Aylward, directeur général adjoint de l'OMS. "Nous allons franchir la barre des 9.000 contaminations cette semaine", a-t-il dit à la presse au siège de l'OMS à Genève. "Dans certains secteurs, nous constatons un ralentissement de l'épidémie, mais ça ne signifie pas qu'elle va cesser", a-t-il continué. Il a souligné qu'il serait "vraiment prématuré" de crier victoire face au ralentissement signalé dans certaines régions, ajoutant que les projections de l'agence onusienne suggèrent qu'il pourrait y avoir entre 5.000 et 10.000 nouveaux cas par semaine début décembre. "Nous pensons qu'il pourrait y avoir entre 5.000 et 10.000 cas recensés à ce moment-là", a déclaré Bruce Aylward à la presse. "(Le nombre de contaminations) pourrait être plus important, ou moins important, mais il devrait s'approcher de cette estimation." Par ailleurs, la Grande-Bretagne a mis en place mardi un processus de dépistage des passagers en provenance des pays affectés par le virus Ebola à l'aéroport d'Heathrow. La veille, le ministre de la Santé Jeremy Hunt a déclaré que le pays s'attendait à faire face à une poignée de cas durant les trois prochains mois, la Grande-Bretagne étant une destination phare. Le processus de dépistage, qui consiste à interroger les passagers sur leurs voyages et à réaliser des contrôles de leur température si nécessaire, devrait être étendu à l'aéroport de Gatwick et aux terminaux Eurostar d'ici la fin de la semaine prochaine. Aux Etats-Unis, un patient soupçonné d'avoir contracté le virus a été placé sous observation dans un hôpital de Portland, dans le Maine, à la demande du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), ont déclaré des responsables médicaux. L'hôpital n'a pour l'instant donné aucune information sur le patient, son état de santé ou les voyages qu'il a effectués. Un membre du personnel médical de l'Onu d'origine soudanaise, soigné en Allemagne après avoir contracté la fièvre Ebola au Liberia, est décédé mardi dans un hôpital de Leipzig. (Tom Miles à Genève, Kate Kelland à Londres; Eric Faye et Clémence Apetogbor pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant