La fièvre démocratique monte dans les pays arabes

le
0
Les affrontements entre opposants et forces de l'ordre continuent à Téhéran, dans les rue de Sanaa (Yemen), à Oman et à Barheïn.

o Violences en Iran

Des heurts ont éclaté mardi entre manifestants et forces de l'ordre déployées en nombre sur les principales places et artères de Téhéran. Ces affrontements ont notamment eu lieu autour de l'université, où la police a utilisé des gaz lacrymogènes. Plusieurs appels avaient été lancés pour soutenir les deux leaders de l'opposition, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi. La justice iranienne a démenti mardi que l'ancien premier ministre et l'ancien président du Parlement aient été emprisonnés, ce qu'affirment leurs proches, sans nouvelles des deux hommes depuis plusieurs jours.

o Cinq gouverneurs limogés au Yémen

Le c½ur de la capitale yéménite, Sanaa, a été bloqué mardi par des dizaines de milliers de manifestants, qui ont notamment scandé: «Le peuple veut la chute du régime, le peuple veut le départ d'Ali Abdullah Saleh.» L'influent prédicateur Abdel Majid Zendani, soupçonné de soutenir le terrorisme, a harangué

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant