La fièvre catarrhale ovine s'étend à 78 départements français

le
0
La fièvre catarrhale ovine s'étend à 78 départements français
La fièvre catarrhale ovine s'étend à 78 départements français

Après la grippe aviaire qui a décimé de nombreux élevages de canards et d'oies, voici que l'épizootie de fièvre catarrhale ovine (FCO) continue sa propagation. Ce sont désormais 78 départements français qui sont touchés, avec 237 cas recensés au total depuis septembre, a indiqué vendredi le ministère de l'Agriculture.

Au 8 avril, ce sont au total 237 cas de FCO qui ont été détectés dans le centre de la France, dont notamment 85 dans le Puy-de-Dôme, 45 dans l'Allier, 15 dans la Nièvre, 13 dans la Loire, 12 dans la Creuse, 7 dans le Cher et le Cantal, 6 en Saône-et-Loire, 5 dans l'Indre, l'Aveyron et la Haute-Loire, 4 dans l'Yonne et le Rhône, 3 dans la Vienne, en Dordogne et en Haute-Vienne, 2 en Lozère en Charente-Maritime et en Corrèze, et un cas dans le Loiret, en Isère, dans le Lot, en Gironde, en Ariège, en Haute-Savoie, dans le Doubs, en Haute-Saône et en Haute-Marne, selon un décompte mis à jour sur le site internet du ministère.

Le Puy-de-Dôme, épicentre de l'épizootie

Le virus touche ainsi 78 départements d'une large zone couvrant une grande partie de la France, dont l'épicentre se situe dans le Puy-de-Dôme et l'Allier. La zone dite réglementée, où les mouvements de bétail sont limités, a également été élargie et englobe à présent tous les départements au sud d'une ligne allant de La Loire-Atlantique à la moitié sud des Ardennes, en englobant l'île de France.

La zone réglementée est constituée d'une zone de protection de 100 km de rayon autour de l'élevage concerné, elle est entourée d'une zone de surveillance de 50 km de large. Au sein de la zone réglementée, les troupeaux infectés sont entourés d'un périmètre d'interdiction de 20 km de rayon.

La FCO est strictement animale et n'affecte pas l'homme. Elle n'a aucune incidence sur la qualité des denrées (viande, lait, etc.) mais ferme cependant les portes de certains pays à l'exportation des viandes françaises, venant s'ajouter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant