La fièvre anti-américaine monte en Afghanistan

le
0
Deux conseillers détachés par l'Otan au ministère de l'Intérieur ont été tués, une semaine après l'affaire de l'incinération de plusieurs corans par des militaires Américains.

La colère provoquée par l'incinération de plusieurs corans par des militaires américains en Afghanistan, il y a une semaine, a dégénéré ce week-end en une inquiétante crise géo­stratégique. Alimentée par un anti-américanisme sans précédent, elle remet en cause le scénario de sortie du conflit afghan, laborieusement élaboré par les capitales occidentales. Elle jette aussi une ombre sur la stabilité à venir de l'Afghanistan, lorsque les forces étrangères auront quitté le pays. Un départ prévu pour 2014, mais dont nul ne sait désormais s'il ne devra pas être avancé.

Après le meurtre de deux officiers américains, froidement abattus, samedi, au ministère de l'Intérieur de Kaboul, l'un des lieux les plus sécurisés de la capitale, le commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, le général John Allen, a ordonné «le retrait de tous les personnels de l'Otan» travaillant dans des ministères afghans. Ces «conseillers», qui ½uvrent au c½ur mêm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant