La fiche de la Juventus

le
0
La fiche de la Juventus
La fiche de la Juventus

La cote pour le Scudetto est de 1,01 du côté de Turin. Un peu comme un Poutine en Russie, la Juventus est depuis quelque temps favorite à sa propre succession. Ça en deviendrait presque lassant. Certes, elle a perdu quelques cadres, comme l'année dernière où on doutait de sa valeur avec le départ de Conte. Mais de ce côté-là des Alpes, on le sait plus que quiconque : à la fin, c'est toujours la Vieille Dame qui gagne.

La carte postale

"Chère Serie A,

Pour tout t'avouer, je suis un peu fatiguée. Fatiguée d'être la meilleure. Fatiguée de devoir gagner tous les week-ends. Après tout, je suis une Vieille Dame. Cette année encore, tout le monde pense que je vais remporter le titre tranquillement, comme d'habitude. Pourtant, je suis inquiète, j'ai la peur du vide. Je sens bien que cette année, je risque de te décevoir. Je suis plus fragile. J'ai perdu ce qui faisait de moi la reine d'Italie. Andrea Pirlo, Carlos Tévez et Arturo Vidal ont décidé de me lâcher. Alors, j'ai bien quelques petits nouveaux pour faire illusion : Mario Mandžukić, les jeunes Paulo Dybala et Simone Zaza. Ne leur dis pas, mais je ne pense pas que ça va suffire. Sinon, j'ai réussi à garder mon préféré, Paul Pogba, même si tout le monde voulait me le voler. C'est une bonne nouvelle certes, mais ça fait mal de savoir qu'il va partir dans un an. Au final, ça devrait passer quand même. Mais ce sera sans plaisir. Quand on est passé si proche de l'extase totale l'année dernière, on sent que l'on a atteint le sommet et que la pente ne peut être que descendante.

Cette lettre doit de paraître bien pessimiste, et tu dois te moquer de mes problèmes de riches, mais je m'en fous. J'avais besoin de me confier.


Ciao bella,

La tua amata Juve."

La visite médicale

La Juve est déjà en salle d'attente. Morata a déjà le mollet gauche en vrac. Pareil pour Khedira. La même pour Marchisio. Et Chiellini se remet tout doucement d'une lésion à la cuisse droite. Déjà que l'année dernière n'avait pas été une promenade de santé pour les docteurs du club - en avril, Allegri avait dû composer sans Marchisio, Pirlo, Pogba, Cáceres et Asamoah - cette année s'annonce d'ores et déjà compliquée. Mais bon, ce n'est certainement pas ça qui va arrêter la Vieille Dame. Un peu boîteuse, mais toujours première sur la ligne d'arrivée.

L'homme à ne pas suivre : Álvaro Morata

Ok, il a bien servi l'année dernière. Surtout contre le Real. Il était plus ou moins deuxième, voire troisième, dans la hiérarchie des attaquants. Mais cette année risque d'être une autre histoire pour l'Espagnol. Il a vu partir Tévez, il verra peut-être s'en aller Llorente aussi, mais il a surtout pu assister aux arrivées de Dybala, Zaza et Mandžukić à son poste. Trop…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant