La fiche de l'Olympique de Marseille

le
0
La fiche de l'Olympique de Marseille
La fiche de l'Olympique de Marseille

Entre une vente qui traîne, un adjoint qui s'éternise sur le banc et un recrutement qui bouge surtout dans le sens des départs, l'OM s'attend à une saison difficile. Le contexte idéal pour un miracle ?

La carte postale


"Mon Marcel,

J'ai lu tes derniers exploits et je t'avoue que cela m'a rappelé de doux souvenirs. Qu'est-ce que je me suis marré en imaginant la gueule du président de la Lazio quand tu l'as planté... Ah, putain, con, tu me manques, tu sais. Sans toi, ce n'est plus pareil. Labrune avait recruté un ancien des 2B3 pour te remplacer, mais vu qu'il n'y connaissait rien au foot, cela n'a pas duré. Perdu pour perdu, il s'est dit qu'il pouvait me donner le job. Enfin. C'est vrai, j'y suis un peu grâce à toi. Et j'y suis toujours parce que Margarita n'arrive pas à refourguer le club. Il parait que c'est à cause de moi. Sur BFM et I-Télé, ils appellent ça la
"garantie de Passi". Alors, j'ai appelé José, pour qu'il m'explique. En gros, il m'a raconté qu'aucun repreneur n'avait les couilles de maintenir un tocard comme moi sur le banc. Tu sais que c'est faux, mais je t'avoue que cela m'a un peu cassé le moral. Surtout qu'au club, même le jardinier et la femme de ménage me chauffent sur mes compos d'équipe. Hier, après un long débat sur le pied fort de Bouna Sarr, elle a pénétré dans mon bureau pour remplacer mon beau cartable en croco par le vieux sac à dos de Michy. Oui, celui qu'il a oublié en partant, le "Bob l'éponge". Qu'est-ce que j'aimerais te ressembler mon Marcel ! Être couillu comme toi. Pas une nuit sans que je ne rêve d'aligner un 1-5-4, avec Hubocan tout seul derrière. Mais à chaque fois c'est pareil, même contre une D4 allemande en amical, je n'ose pas. Comme toi, j'aimerais aussi pouvoir lui répondre, à la blonde, qu'elle peut se carrer son contrat là où tu lui as dit, que je ferais mieux d'accepter un poste ultra rémunérateur en Chine ou au Qatar. Sauf que si je lâche ce job, je t'avoue qu'avec cette saison fabuleuse que je viens de vivre, j'ai peur de me retrouver troisième adjoint en Corée du Nord. Putain, si tu reçois cette carte mon Marcel, sors moi de là ! Adjoint, kiné, traducteur ou majordome, tout me va si c'est avec toi...

Ton plus grand admirateur, ton ami.

Franckie

PS : Mes 1236 premières lettres sont restées sans réponse, mais mon beau-frère qui travaille à la Poste de Martigues maintient que tu les as reçues. Je sais qu'il ment.
"













Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant