La fiche de l'Inter Milan

le
0

Après un été hyperactif sur le marché des transferts, que peut espérer cet Inter Milan new look ? Difficile à prévoir, au moins les supporters peuvent-ils se dire que ça ne peut pas être pire que les saisons précédentes et qu'a minima, l'équipe de Mancini semble taillée pour mettre le boxon dans cette Serie A indécise comme rarement.

La carte postale de l'été

"Chère Serie A,

C'est moi, ton petit cœur bleu et noir. On se boude depuis trop longtemps maintenant, ça commence à m'agacer. Considère cette lettre comme une tentative de réconciliation. Tu vois, c'est moi qui fais le premier pas, et c'est déjà un bel effort sachant que toi-même – du moins en public – tu ne m'as jamais beaucoup manifesté d'amour Mais je le reconnais : j'ai pas mal déconné ces derniers temps. Javier Z parti, j'ai fait le con comme quelqu'un qui redécouvre les joies du célibat et claque son argent n'importe comment, les gueules de bois se succédant sans jamais vraiment me rendre heureux. Mais promis, ce coup-ci, c'est fini. Grâce à l'héritage reçu d'un tonton asiatique, j'ai encore beaucoup d'argent à dépenser, mais je vais tâcher de bien le faire cette fois. Je vais me racheter une conduite, je vais te reconquérir. Car je t'aime, oui, je t'ai toujours aimé, il n'y a que toi qui compte.

Des poutous,

Ton Inter
"

La visite médicale

Le bilan du médecin est sans appel : l'Inter souffre de cyclothymie à tendance schizophrène. Et il ne fait pas là référence à cette tendance que le club a de se faire appeler différemment en fonction des pays, non. Ce que le doc constate, et ce n'est pas nouveau, c'est ce côté ascenseur émotionnel d'une formation qui peut rester dans l'ombre pendant des mois, voire des années, pour finalement en sortir et faire des folies qui peuvent s'apparenter à du n'importe quoi. Cet été encore, le comportement de l'Inter est troublant, relevant presque de la psychiatrie. Il dépense une fortune, fait espérer ses fans avec des recrues prometteuses (Kondogbia, Jovetić, Miranda ), puis finalement se met dans la foulée à lâcher Shaqiri et Kovačić, sans vraiment trop prévenir. Et ce n'est pas fini : la liste des transférables est encore bien pleine (Nagatomo, Taider, Schelotto, D'Ambrosio, Andreolli), tandis que celle des joueurs visés l'est encore plus (Perišić, Mertens, Nasri, Lavezzi, Coentrão, Ghoulam, Clichy ). Patient Inter, rendez-vous chez le pharmacien pour récupérer vos médicaments contre l'hypertension et pour retrouver un sommeil un peu moins agité.

L'homme à ne pas suivre : Jonathan Biabiany

Pour la troisième fois de sa carrière, Jonathan Biabiany arrive à l'Inter. La première fois,…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant