La fiche de l'AC Milan 2016-17

le
0
La fiche de l'AC Milan 2016-17
La fiche de l'AC Milan 2016-17

Désormais sous pavillon chinois, le Diavolo entre dans une nouvelle ère, or, le mercato bas de gamme n'annonce aucune inversion de tendance. Il reste deux semaines pour corriger le tir.

La carte postale


"Chère Ligue des champions,

Voilà plus de deux ans que l'on s'est quittés, souviens-toi de cette mélancolique soirée de février à Madrid, onze gaillards bossant dans la literie m'avaient marché dessus, mettant fin à notre idylle qui durait depuis un quart de siècle. Te voir retourner dans les bras de ces espanches m'a brisé le cœur, mais j'accepte la règle du jeu, tu as toujours été vénale. Nous sommes bien différents de ce point de vue, te remplacer par ta petite sœur Ligue Europa ne m'a jamais traversé l'esprit, car je tiens quand même à faire honneur à mon standing. Du coup, ça va faire deux ans et demi que je suis célibataire. Il y a juste eu ces flirts estivaux avec une américaine, une certaine International Champions Cup dont tu as peut-être entendu parler, mais ce n'est jamais allé bien loin. Je me réserve exclusivement pour toi et je compte te retrouver le plus rapidement possible. Mes vieux papas vont enfin partir à l'hospice et je n'aurai plus de comptes à leur rendre.

Ton diablotin

PS : je prends des cours de mandarin, j'espère que tu es sensible au charme asiatique.
"

La visite médicale


Avec le départ de l'administration Berlusconi et l'arrivée des Chinois, le Milan vient de connaître un tournant historique dans son histoire, mais juste sur le papier, car rien ne semble avoir changé. L'ambiance est toujours aussi morose, la faute à une campagne de transferts très profil bas avec aucune recrue d'envergure et de nombreux paris (Vangioni, Lapadula, Gómez, Sosa).


Du coup, ce sera à Montella d'apporter une vraie plus-value à cet effectif. L'Aeroplanino avait fait rêver les foules avec sa Fiorentina, mais sa courte expérience à la Sampdoria l'a redimensionné. Bref, c'est toujours le grand flou.

Le joueur à ne pas suivre : M'Baye Niang


Montella compte sur lui, mais le Français saura-t-il honorer cette confiance ? Dans une récente interview à la Gazzetta dello Sport, il a assuré avoir pris du plomb dans la tête. Rappelons…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant