La fibre de bananier, un moyen efficace de lutter contre les marées noires

le
0
La pollution aux hydrocarbures pourrait être réduite grâce à une action chimique sur la fibre de bananier.
La pollution aux hydrocarbures pourrait être réduite grâce à une action chimique sur la fibre de bananier.
Une découverte étonnante que l'on doit à des chercheurs de l'Institut de Technologie Chimique (ITC) de Mumbai (Inde).

Les médias n'en parlent plus, mais le souvenir de l'accident reste vif. Les associations de protection de l'environnement en particulier ne l'ont pas oublié, n'ayant de cesse de réclamer des mesures de sécurité plus strictes autour des forages offshore. Fin avril 2010, la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, louée par BP, explosait dans le Golfe du Mexique (États-Unis), provoquant la plus grave catastrophe environnementale de l'histoire de l'Oncle Sam.
D'énormes quantités d'hydrocarbures se sont propagées dans la mer, ravageant une biodiversité marine déjà vulnérable. Le nettoyage a été un défi au bout du compte insurmontable... Rappelons de surcroît que, dans un premier temps, des substances toxiques ont été déversées sur l'immense marée noire.
L'élimination des nappes de pétrole en ayant recours à des produits synthétiques ne serait cependant pas une fatalité : d'après les experts précités, la fibre de la tige du bananier aurait une capacité d'absorption peu connue du grand public. Traitée avec diverses substances chimiques - sachant qu'elle absorbe naturellement à la fois l'huile et l'eau, ce qui relativise son efficacité originelle -, elle pourrait même « avaler » jusqu'à... dix-huit fois son poids en huile.

Un moyen efficace de réduire la pollution
Dirigée par Mangesh D. Teli, professeur de t
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant