La fiabilité du TGV chinois mise en cause 

le
0
Le déraillement meurtrier, samedi, d'un train a accentué la polémique sur la sécurité de l'ambitieux programme chinois en matière de grande vitesse.

Série noire pour les chemins de fer chinois. Après les déboires de la ligne Pékin-Shanghaï, largement raillés par le Web chinois, c'est, cette fois, un drame qui provoque l'émotion de l'opinion publique et pose de nouvelles questions sur la fiabilité du réseau ferroviaire à grande vitesse de l'empire du Milieu. Le déraillement, samedi soir, d'un train rapide dans la province du Zhejiang, voisine de Shanghaï, a fait au moins trente-six morts et plus de deux cents blessés.

Le fleuron de la technologie nationale mué en train de la mort, il n'en fallait pas plus pour déchaîner les critiques. Le sujet est rapidement devenu numéro un sur Weibo, le Twitter chinois, où certains internautes réclamaient même la démission du nouveau ministre des Chemins de fer, Sheng Guangzu. Décidé à rassurer l'opinion publique, le gouvernement central a rapidement réagi avec le limogeage de trois responsables du bureau des Chemins de fer de Shanghaï et l'ouverture d'une inspection «u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant