La FFF s'intéresse à la sortie nocturne des Espoirs

le
0
RENÉ GIRARD A VIVEMENT CRITIQUÉ L'ATTITUDE DES ESPOIRS
RENÉ GIRARD A VIVEMENT CRITIQUÉ L'ATTITUDE DES ESPOIRS

PARIS (Reuters) - La commission de discipline de la Fédération française de football va étudier les cas de plusieurs joueurs de l'équipe de France Espoirs qui ont effectué une sortie nocturne entre les deux matches de barrage pour l'Euro 2013, annonce jeudi la FFF.

Plusieurs joueurs ont quitté le week-end dernier Le Havre, où l'équipe était rassemblée après avoir gagné son match aller 1-0, pour se rendre en boîte de nuit à Paris.

Selon le quotidien L'Equipe, ces cinq joueurs ont été interceptés par leur encadrement à leur retour au petit matin mais aucune sanction n'a été prise. Les Espoirs ont été éliminés en s'inclinant 5-3 au match retour en Norvège, mardi.

"Les responsables de la Fédération française de football ont eu connaissance de faits graves", dit la FFF dans un communiqué.

"En dérogeant aux règles strictes qui sont en vigueur au sein des sélections nationales, plusieurs joueurs ont pris l'initiative de quitter le groupe pour une virée nocturne."

"Compte tenu de la gravité des faits et de l'atteinte à l'image de la FFF et du football, ces comportements seront soumis à l'examen rigoureux de la Commission Fédérale de Discipline. Les joueurs impliqués seront convoqués dans les plus brefs délais et devront répondre de leurs actes."

Selon L'Equipe, les cinq joueurs concernés sont les Rennais Yann M'Vila et Chris Mavinga, le Toulousain Wissam Ben Yedder, le Milanais Mbaye Niang et le joueur de la Real Sociedad Antoine Griezmann.

"QU'ON LES ENVOIE À LA MINE"

Les deux Rennais, dont Yann M'Vila, convoqué en Espoirs pour ces deux matches alors qu'il était devenu ces deux dernières saisons un habitué de l'équipe de France A, vont devoir s'expliquer devant la direction de leur club.

"J'ai découvert ce matin l'affaire dans les journaux (...) C'est regrettable pour l'image du Stade Rennais", a dit Pierre Dréossi, manager général, à la presse jeudi.

"Je convoquerai les joueurs vendredi matin pour avoir une explication franche car je pense que c'est un non respect du football, du maillot bleu de l'équipe de France et du Stade Rennais. C'est décevant."

Yann M'Vila, dont les problèmes extra-sportifs jettent une ombre sur sa jeune carrière, faisait partie des quatre joueurs de l'équipe A convoqués par la commission de discipline à la suite d'écarts de conduite durant l'Euro 2012. Il avait reçu un rappel à l'ordre.

Ce nouvel épisode tumultueux pour le football français a fait réagir vivement René Girard, l'entraîneur de Montpellier, qui a dirigé la sélection Espoirs de 2004 à 2008.

"Ce n'est pas une belle image que l'on donne au football", a-t-il déclaré à la presse.

"Il ne faut pas que ces jeunes gens oublient qu'ils font un métier extraordinaire. Il faut qu'on les envoie un peu à la mine pour qu'ils comprennent, là-dessus, je suis intransigeant (...).

"Pour moi, ce sont des fautes très graves sur lesquelles on ne peut pas passer. On fait le plus beau métier du monde, j'ai horreur quand on salit mon métier. Là-dessus, pas de cadeau."

Les deux joueurs montpelliérains présents avec les Espoirs, Benjamin Stambouli et Rémy Cabella, ne sont pas concernés.

"Je leur ai dit ce matin (jeudi) que si cela avait été le cas, je leur coupais les têtes, comme les poulets", a conclu René Girard, dont le successeur, Erick Mombaerts, a été écarté après la défaite face à la Norvège.

Grégory Blachier, avec Dimitri Moulins à Montpellier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant