La fête nationale du 14 Juillet à bord de l'Airbus A400M Atlas

le
0
L'Airbus A400M est l'une des vedettes du défilé du 14 Juillet.
L'Airbus A400M est l'une des vedettes du défilé du 14 Juillet.

Pour l'armée de l'air, qui fête cette année ses quatre-vingts ans, c'est une première. L'Airbus A400M Atlas, reçu en deux exemplaires sur les quinze attendus dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019, défile pour la première fois au-dessus des Champs-Élysées aux couleurs des forces aériennes françaises. L'an dernier, un avion d'essais du constructeur était bien présent le 14 juillet, mais le premier appareil propriété de l'armée n'a été livré qu'au mois d'août, suivi d'un autre en novembre. Et dès le mois suivant, un A400M français a été envoyé au Mali avec 22 tonnes de fret dans les soutes de ce gros porteur.

Au passage du défilé, observez bien le quadrimoteur qui suit immédiatement l'A400M. C'est un Hercules C-130, construit par l'américain Lockheed. Il a décollé aussi ce lundi matin d'Orléans. La soute de l'Atlas, avec 340 mètres cubes, offre deux fois plus de volume que celle de l'Hercules. Et le nouveau transporteur peut voler plus de 30 % plus vite, à 882 km/h ou mach 0,72, presque comme un avion de ligne. L'Atlas est vraiment impressionnant avec ses quatre moteurs, des turbopropulseurs à huit pales de 11 000 chevaux, les plus puissants du monde occidental.

Les Mirage F1 partent à la retraite

Imaginons une opération humanitaire à conduire dans l'océan Indien. L'Atlas peut transporter 21 tonnes de fret vers La Réunion (9 200 km) en quatorze heures de vol contre seulement 7 tonnes en quatre jours pour un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant