La fête nationale

le
0
La fête nationale
La fête nationale

En Ligue 1, la course aux places européennes s'annonce relevée et devrait animer les deux dernières journées. En Ligue 2, si Troyes a assassiné tout suspense pour le titre, les places pour l'élite devraient également donner lieu à un beau combat. Mais c'est un feu d'artifice total en National avec deux chocs entre des équipes du top 5, chacune à la lutte pour le titre ou la remontée.

Le championnat de National a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, notamment grâce à la remontée du mythique Red Star en Ligue 2. Mais derrière la belle saison des Audoniens, ce sont plusieurs autres équipes qui se battent afin d'accrocher l'une des précieuses places pour le deuxième échelon national. Ainsi, le Paris FC, Bourg-Péronnas, Strasbourg et Luçon (classés dans l'ordre de la 2e à la 5e place du championnat) se tiennent en 6 points et peuvent encore rêver de montée. Et une semaine après l'inhabituel coup de projecteur sur le championnat de National dû au Red Star, le calendrier offre une nouvelle occasion de se plonger dans la troisième div'. Le PFC et Bourg-Péronnas peuvent mathématiquement encore prétendre au titre. Et mieux encore, ces quatre clubs s'affronteront ce vendredi soir dans un ordre hiérarchique parfait. Paris FC–Bourg-Péronnas et Luçon–Strasbourg. Oui, derrière ces noms de trajets de TER se cachent les chocs au sommet de cette haletante 33e journée de National.

L'alignement des planètes


Une affiche "quitte ou double" tout d'abord, entre Luçon (5e du classement) et le RC Strasbourg (4e). S'ils veulent continuer d'espérer voir la Ligue 2, les deux clubs n'ont qu'une seule option : gagner. Ce que ces deux équipes savent faire, elles qui sont sur une série de cinq victoires consécutives chacunes et qui affichent les deux meilleurs bilans de la phase retour du championnat. Luçon est même invaincu depuis 17 journées (11 victoires et 6 nuls), et l'entraîneur adjoint strasbourgeois, Sébastien Roi, a déclaré au quotidien L'Alsace que leur adversaire pratiquait "le meilleur football de National".

Du côté du stade Charléty, le Paris FC (2e à 2 points du leader) accueillera l'équipe surprise de ce haut de classement, Bourg-Péronnas (3e). En cas de victoire les Parisiens valideraient définitivement leur montée, et pourraient toujours espérer chiper le titre au voisin à l'étoile rouge. À Péronnas, dans les trois premiers sans interruption depuis décembre alors que le club pensait plutôt jouer le maintien au début de la saison, on se sent pousser des ailes. "Il faut se rappeler d'où l'on vient, même si ne pas obtenir la montée serait frustrant" annonce le coach , Hervé Della Magiore, au site foot-national.

Ancien champion et stades non homologués


Lors de la phase…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant